un jeune prend soin des 4 bovins
Actualité, Tiélé

De nouveaux animaux à la ferme !

En octobre, la ferme de Tiélé accueille de nouveaux pensionnaires. Après avoir acheté les animaux à Bamako, les jeunes ont rejoins la ferme à pied, au rythme des bovins : deux jours de marche.
Grâce aux animaux (3 vaches et 1 taureau : voir photos et vidéo) les jeunes pourront enrichir le compost, et ainsi favoriser la production maraichère. Nous espérons aussi des naissances pour agrandir le troupeau.

Un grand MERCI à nos donateurs, notamment à travers le programme Benevity, grâce à qui nous pouvons amorcer la création d’un troupeau.
Pour continuer à nous aider, visitez la page soutenez-nous!

Actualité, Tiélé

Ferme de Tiélé : semis et paillage

La ferme poursuit son développement, avec des jeunes particulièrement actifs et motivés ! Actuellement, en parallèle des récoltes (voir article du 3 mai), ils préparent des semis et mettent en place du paillage pour différentes variétés d’aubergines , des piments, des salades, des betteraves, des choux, du persil, du céleri, des concombres, des gombos, des courgettes…

Actualité, Tiélé

Une belle production !

Les jeunes de la ferme de Tiélé poursuivent les activités avec enthousiasme et efficacité ! Depuis le début de l’année la ferme a produit plus de 400 kg d’aubergine, 150 kg d’oignons, 15 kg de papayes, pour ne citer que quelques cultures. Ils ont aussi profité de la saison sèche pour vendre à un meilleur prix les piments (20 kg) et gombos (200 kg) produits il y a déjà quelques mois et qu’ils avaient mis à sécher.
Bien que la ferme ne soit pas encore rentable, les jeunes prennent peu à peu de l’assurance et progressent dans la gestion maraîchère de la ferme. Pour la gestion financière, un soutien et un accompagnement sont encore nécessaires.

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire, nous le lirons avec attention !

Actualité, Tiélé

Des nouvelles de la ferme de Tiélé

Janvier 2020 – De retour du Mali, Atimé revient avec de bonnes nouvelles de Tiélé

Les jeunes progressent dans la culture maraîchère, la belle récolte d’igname (photos) en est une illustration.
Atimé a profité de sa présence à Bamako pour prendre de nouveaux contacts (interlocuteurs intéressés par l’agriculture biologique et la démarche de formation), tisser des relations, pour les projets de Dogon Nature.