Actualité, Tiélé

Production de la ferme de Tiélé

Nous vous partageons régulièrement la vie à la ferme, les activités des jeunes, les nouvelles sur les animaux. Mais quel est le résultat de toute cette énergie dépensée ?
Nous vous partageons aujourd’hui la production de la ferme en 2021.

En 2021, la plus grosse production de la ferme est sans aucun doute les bananes avec plus de 3 tonnes produites.

Les papayers ont commencé à produire (27 kg), les gombos se plaisent à la ferme (plus de 100 Kg), les piments ne sont pas en reste (plus de 20 Kg). Il est à noter qu’une partie des piments est mise à sécher pour être vendue en période « creuse » à un meilleur prix. Tous les fruits et légumes ne sont pas forcément pesés, certain sont vendus « au tas » ou à l’unité : aubergine, salade, choux, tomate, oignon, échalote, betterave, concombre, carotte, arachide, manioc. Une quinzaine de poules/poulets ont également été vendus sur les marchés de Tiélé.

L’ensemble de la production génère un chiffre d’affaires d’environ 4500 euros annuel (près de 3 millions de CFA). Les entrées d’argent permettent à l’équipe locale d’acheter de la nourriture pour la bassecour (maïs, mil) et de faire intervenir régulièrement le vétérinaire pour suivre la santé des animaux. Il n’est pas encore possible de sortir des salaires pour les jeunes. L’association Dogon Nature France continue donc à les soutenir pour équilibrer les comptes.

Vous appréciez nos actions ? Pour nous soutenir, c’est par ICI !

Actualité, Tiélé

Vie à la ferme de Tiélé

Les activités à la ferme se poursuivent : désherbage, arrosage, irrigation.
Les jeunes commencent à produire eux-même leurs semences : quelques salades montent en graines.

Les vaches se portent bien, deux d’entre elles sont pleines. Les petits sont attendus pour cet été environ. Les bouses enrichissent bien le compost, élément important pour la ferme. Quant aux moutons, initialement au nombre de quatre, le mâle s’est cassé une patte et en est mort. Les trois femelles restantes se portent bien.

En 2020 une mare a été construite et des volailles achetées grâce au soutien
de la Fondation Lea Nature et le fond de dotation Pierre Rabhi. Tous les animaux de la bassecour se sont reproduits (canards, dindons, pintades).
Cependant tous les petits n’ont pas atteint l’âge adulte : des canetons ont été dévorés
par les serpents, un des petits de la dinde a été écrasé par le dindon.
Malgré ces difficultés, la basse-cour s’agrandit progressivement.

Vous appréciez nos actions ? Pour nous soutenir, c’est par ICI !

Actualité, Tiélé

Fonds de dotation Pierre Rabhi

Grâce à un financement de 5000 € en novembre 2021, nous avons pu lancer les travaux suivants sur la ferme de Tiélé :

  • Compléter les panneaux solaires de la pompe du forage
  • Créer des toilettes sèches
  • Acheter des semences
  • Organiser la venue d’un formateur en novembre 2021 (voir article du mois de novembre)

A l’occasion de sa mission en janvier-février 2022, Atimé a délivré des formations aux jeunes, sur la plantation de carottes ou des piments. Plantés trop tard dans la saison, les jeunes plans de piments ont soufferts de maladies et des termites. L’apport de feuilles de karité pour faire du paillage tient les termites à distance :

Plantation de carottes
Explication sur les plans de piment

Paillage avec des feuilles de karité pour éloigner les termites.

Les arbres fruitiers font l’objet d’une attention particulière : greffe des orangers et les manguiers, citronnier, goyave pour donner de meilleurs fruits (greffe montrée par Atimé aux jeunes).

Nous remercions vivement le fond de dotation Pierre Rabhi pour son soutien régulier.

Vous appréciez nos actions ? Pour nous soutenir, c’est par ICI !

Actualité, Tiélé

Ferme de Tiélé : bonne nouvelle !

Nous sommes heureux de vous annoncer que deux jeunes ont choisi de quitter la ferme! Ils se sentent prêts à prendre leur autonomie.

Bayré retourne dans la région de Sangha pour cultiver un terrain familial; et Amaga va s’installer dans la banlieue de Bamako, sur un terrain qui a été confié à sa famille.

Nous sommes très heureux que des jeunes prennent leur autonomie, c’est l’objectif de notre démarche. Dogon Nature a fait l’effort de leur donner un petit capital (50 000 CFA chacun) pour les aider à s’installer.
Ils pourront, s’ils le souhaitent, revenir ponctuellement suivre des formations à la ferme.

Tous nos voeux de réussite dans leurs entreprises !

Vous appréciez nos actions ? Pour nous soutenir, c’est par ICI !

Actualité, Pays Dogon

Les projets au Pays Dogon

Microcrédit

Koundou Dah, Koundou Ando (situés en haut des falaises) : les femmes ont acheté chacune 2 ou 3 moutons début 2019. Malheureusement en raison de la situation sécuritaire, les remboursements du micro-crédit ont pris un grand retard. En accord avec Zebunet, le programme est donc transformé en don.

L’ensemble des femmes, surtout les habitantes des villages de la plaine, alerte sur la faim. N’ayant pas pu cultiver les champs, il n’y a pas de récolte, la nourriture manque. Elles demandent de l’aide. Votre soutien est le bienvenu !

Les ânesses

En 2017 Dogon Nature avait financé l’achat d’ânesses pour 10 familles puis pour 5 nouvelles familles en 2018, pour un montant total de 3000 euros. Les animaux sont attribués à des familles pauvres pour leur permettre de cultiver les champs.

A ce jour, deux naissances ont eu lieu l’année dernière (2021). Dès que les ânons seront sevrés ils seront confiés à une famille en liste d’attente.
Ce programme est une réussite et se poursuit au rythme des naissances.

Potagers familiaux

Les potagers familiaux de Koundou Dah et de Koundou Guina fonctionnent bien. A Koundou Guina une partie du grillage a des mailles trop grandes : les poules entrent dans le potager et endommagent les cultures. Les femmes protègent les cultures avec de vieilles moustiquaires.
Besoin : changer une partie du grillage.

Vous appréciez nos actions ? Pour nous soutenir, c’est par ICI !

Actualité

Janvier- Février 2022 : Mission au Mali

Fête dogon à Bamako – février 2022

En ce début d’année 2022 Atimé Dara s’est rendu au Mali pour suivre les actions en cours de l’association.
A cette occasion il a assisté à la fête dogon organisée chaque année à Bamako. Le rassemblement festif lui a permis de prendre de nombreux contacts : entrepreneurs, personnalités politiques, dirigeants de fondations, pompiers, directeur d’école, autant de personnes intéressées par les activités de l’association Dogon Nature. Bien entendu nous allons entretenir les relations nouvellement créées, en espérant que l’intérêt exprimé se concrétise par des actions sur le terrain.

Un groupe d’expatriés français et de maliens, avec lequel Atimé est en contact depuis deux ans environ, a monté un marché de produits bio à Bamako. Notre enjeu est de produire régulièrement à la ferme de Tiélé pour pouvoir alimenter les consommateurs (nous ne sommes pas encore présents sur ce marché bio, et la production régulière n’est pas simple sur une ferme pédagogique).

Le séjour sur place a aussi permis à Atimé d’échanger avec les ressortissants dogons de Bamako, organisés en association. Ils participent au soutien de leurs villages, en contribuant à une cagnotte pour financer la construction d’une route au pays dogon par exemple.
Ils ont demandé à échanger avec Atimé sur les sujets suivants :

  • Ferme de Tiélé : quels jeunes pourraient-ils intégrer la ferme et à quelles conditions ?
  • Discussion sur différents projets en cours au pays dogon (construction d’une route), projets Dogon Nature à Koundou
  • Comment améliorer les conditions de vie des jeunes dans les bidonvilles de Bamako ?

Des pistes locales de financement ont été identifiées pour des demandes conjointes avec Dogon Nature Mali.

Vous appréciez nos actions ? Pour nous soutenir, c’est par ICI !

Actualité, Tiélé

De belles activités à la ferme de Tiélé !

Plantations de nouveaux pieds de bananiers (plantain), manguiers, papayers, orangers, piments… ;
Installation d’un complément de panneaux solaires pour que la pompe du forage fonctionne au mieux de sa capacité, nouvelle session de formation, construction de toilettes sèches :

Un grand merci au Fonds de Dotation Pierre Rabhi pour son soutien financier qui nous permet de développer la ferme.


Nous partagerons de nouvelles photos au fur et à mesure de l’avancement des activités.

Vous aussi pouvez nous aider ! Pour nous soutenir, c’est par ICI !

Actualité, Tiélé

Des nouvelles de la ferme de Tiélé

Janvier 2020 – De retour du Mali, Atimé revient avec de bonnes nouvelles de Tiélé

Les jeunes progressent dans la culture maraîchère, la belle récolte d’igname (photos) en est une illustration.
Atimé a profité de sa présence à Bamako pour prendre de nouveaux contacts (interlocuteurs intéressés par l’agriculture biologique et la démarche de formation), tisser des relations, pour les projets de Dogon Nature.